Accéder au contenu principal
Revue de presse française

A la Une: la mort des deux Français au Niger

Audio 05:05
Par : Gilles Moreau
10 mn

Publicité

La nouvelle des deux Français enlevés puis tués au Niger fait la une du Journal du Dimanche et du Parisien Dimanche, pour ne citer que les journaux nationaux.

Outre le fait qu'elle « soulève une émotion considérable », elle «impose une sinistre évidence» pour Le Parisien Dimanche : «Personne ne peut plus douter désormais que la France, ses ressortissants et ses intérêts sont particulièrement visés en Afrique». La fin tragique d'Antoine et de Vincent, deux copains de 25 ans originaires de la région lilloise, « ponctue une véritable série noire dans cette région du Sahel, autrefois considérée comme plutôt sûre pour les anciens colonisateurs français ».

Cela étant, ajoute le journal, il est « difficile de savoir ce qui est reproché précisément à la France : sa présence militaire en Afghanistan ? Sa loi contre le voile intégral ? Ou bien l'aide qu'elle apporte aux Africains dans leur lutte contre Aqmi (al-Qaïda au Maghreb islamique) ? »

Au sujet de celle-ci, Le JDD, lui, rappelle que « les différents groupes d'Aqmi ont été enrichis par les rançons versées par certains pays pour libérer leurs otages, mais aussi par la "dîme" que les groupes salafistes récupèrent au passage des trafiquants de drogue et de cigarettes. Ces groupes auraient ainsi amassé un trésor de guerre de plusieurs millions de dollars, de quoi susciter des vocations ».

Quoiqu'il en soit, on lit aussi dans ces journaux que c'est une immense douleur qui s'est abattue sur les familles des victimes : l'une des deux, Vincent, devait assister à Niamey au mariage de son copain Antoine qui, très attaché à l'Afrique, allait épouser une Nigérienne.

 Nicolas Sarkozy prépare 2012

Le président français a beau affirmer que sa décision n'est pas encore prise, il cache de moins en moins son désir de briguer un nouveau mandat. « L'Elysée prépare sa campagne », apprend-on dans Le Point. Une cellule a été placée sous l'autorité du secrétaire général Claude Guéant avec pour mission de préparer les futurs argumentaires du président.

Avant 2012, il y a eu 2007, année de son accession au pouvoir. « La conquête » : c'est le titre d'un film qui sortira sur les écrans français au printemps prochain. Il raconte l'ascension de Nicolas Sarkozy entre 2002 et 2007. A lire cette fois dans Le Monde Magazine. « C'est la première fois que le cinéma français ose montrer la réalité du pouvoir », affirme le supplément du Monde, qui montre en couverture un étonnant Denis Podalydès, l'acteur retenu pour jouer le rôle du président. Étonnant de ressemblance comme d'ailleurs les autres personnages du film : Jacques Chirac, Dominique de Villepin, Cécilia Sarkozy ou bien encore Rachida Dati.

Les derniers moments de François Mitterrand

Quinze ans après sa mort, Paris Match montre François Mitterrand en photo lors d'un voyage en Egypte en février 1995. Il s'apprête à embarquer pour une croisière sur le Nil. En pages intérieures de l'hebdomadaire, 18 pages consacrées aux derniers mois de sa vie.

L'Express lui, revient cette semaine sur le scandale du Médiator, ce médicament pour diabétiques en surpoids, prescrit abusivement comme coupe-faim. ll est accusé d'avoir tué des centaines voire des milliers de personnes.

« Une question obsédante » dans cette affaire, selon l'Express : « Pourquoi personne ou presque n'a rien vu ? Pourquoi surtout, les premières alertes n'ont-elles pas débouché sur un retrait du Médiator ? »

Pour l'hebdomadaire, « la réponse est à chercher dans l’extraordinaire mélange des genres dans lequel s'ébattent la quasi-totalité des acteurs de cette affaire ».

Un seul exemple : « Un laboratoire qui commercialise un médicament est aussi chargé de sa surveillance. Il est même tenu légalement d'envoyer aux autorités des rapports périodiques de pharmacovigilance et de signaler tout problème éventuel. Autant lui demander de se tirer une balle dans le pied ».

Mohammad Yunus veut redéfinir le microcrédit

Le Nouvel Observateur a recueilli une interview de Mohammad Yunus, prix Nobel de la paix 2006. Il veut limiter les profits du microcrédit, formule qu'il a mise au point pour aider à s'en sortir des millions de pauvres au Bangladesh et ailleurs dans le monde.

La microfinance a été fragilisée récemment dans ces pays par les pratiques de prêteurs sans scrupules. A cela Mohammad Yunus répond qu'il faut redéfinir précisément le microcrédit. Il faut le réserver aux prêts qui financent des activités générant des revenus. Heureusement, note l'économiste, ces dérives restent « marginales » et constituent « la rançon du succès ».

Enfin, la situation en Côte d'Ivoire continue d'être suivie par la presse magazine, en particulier Le Point, qui propose deux approches intéressantes et innovantes. La première c'est un portrait croisé des épouses des présidents, Simone Gbagbo et Dominique Ouattara, « deux caractères, selon le journal, deux styles apparemment différents mais une même ambition qui est de hisser leur conjoint sur la première marche de la Côte d'Ivoire ».

Le second reportage relate le « blues des Ivoiriens de Paris», installés en majorité dans les quartiers Nord de la ville. Un observateur témoigne : « Avant cette présidentielle, ils vivaient en bonne entente, toutes communautés et sensibilités confondues. Cette cohésion est aujourd'hui soumise à rude épreuve ».

Et « qu'en sera-t-il, s'interroge Le Point, si la guerre d'usure qui oppose Gbagbo à Ouattara tourne à l'épreuve de force ? »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.