Carrefour de l'Europe

2 - Le débat : Hongrie, la dérive autoritaire

Audio 26:30
Des quotidiens hongrois ont protesté, le 3 janvier 2011, contre la nouvelle loi sur les médias en publiant en Une «Il n'y a plus de liberté de la presse en Hongrie».
Des quotidiens hongrois ont protesté, le 3 janvier 2011, contre la nouvelle loi sur les médias en publiant en Une «Il n'y a plus de liberté de la presse en Hongrie». (Reuters/Bernadett Szabo)

La Hongrie entame la présidence tournante de l’Union européenne, depuis le 1er janvier 2011 et pour six mois, dans un climat délétère. En cause, une nouvelle loi sur les médias qui prévoit des sanctions notamment en cas «d’informations non équilibrées». La liberté de la presse est un des fondements de l’Union européenne et, de toutes parts, des voix se sont élevées pour critiquer cette dérive. Au-delà, cette affaire met en lumière le mode de gouvernement autoritaire de Viktor Orban, accusé par ses opposants de populisme. La présidence hongroise de l’Union européenne est bien mal partie.

Publicité

Avec :  

- Zita Gurmai, eurodéputée socialiste hongroise, en ligne du Parlement européen à Bruxelles.
→ Cliquez ici 

- Pocs Balazs, journaliste, responsable de la rubrique européenne du quotidien « Népszabadsag » , en ligne de Budapest.
→ Cliquez ici 

- Palko Karasz, étudiant en journalisme. 

 
Le site de l’actualité hongroise en français Hulala.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail