Invité Afrique

Jacques Diouf directeur général de la FAO

Audio 05:25

« A Davos, nous développons des relations qui, nous l'espérons, vont faciliter les conditions d'un bon investissement qui profite aussi bien à ceux qui investissent qu'au pays, pas seulement les gouvernements mais les populations. »

Publicité

Un milliard d'êtres humains ont faim sur la planète. Il faudrait multiplier les investissements privés et publics pour enrayer la famine. C'est le message qu'a voulu faire passer Jacques Diouf, le directeur général de la FAO, l'organe des Nations unies en charge de l'agriculture, lors du sommet de Davos, qui réunissait la semaine dernière, en Suisse, les hommes d'affaires les plus influents de la planète.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail