Invité Afrique

Taoufik Ben Abdallah, coordonnateur du Forum social africain

Audio 04:22

La crise néolibérale actuelle n'est pas une crise du capitalisme mondial. Nous la lisons comme une crise de civilisations. C'est un ordre établi depuis le 15e siècle fondé sur une certaine injustice, un déséquilibre fondamental entre l'homme et la nature qui est en cause. »

Publicité

Le Forum social mondial s’ouvre ce dimanche 6 février 2011 à Dakar par une grande marche dans la capitale sénégalaise. Plusieurs centaines de tables rondes et de débats sont prévus toute la semaine afin de discuter de la mondialisation libérale… avec un mot d’ordre : «un autre monde est possible». En 2006, Bamako n’était que l’un des trois sites à avoir accueilli le forum. En 2007, Nairobi avait été chargée de la totalité du rendez-vous. Avec Dakar 2011, l’Afrique francophone reprend le flambeau.

De quoi sera-t-il question pendant toute cette semaine ? Un aperçu avec l’un des organisateurs, Taoufik Ben Abdallah, le coordonnateur du Forum social africain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail