Accéder au contenu principal
Invité du matin

Zvi Mazel, ambassadeur d'Israël en Egypte de 1996 à 2001

Audio 07:39

«Je crois que la période de transition durera encore plus longtemps, parce qu'il faudra préparer les élections législatives et présidentielle. Ce sera un processus compliqué et difficile. Les nouveaux partis auront besoin d'un an minimum pour se faire connaître de la population, il y aura une période d'instabilité.»

Publicité

L'armée égyptienne a gelé la constitution et dissout le Parlement ce dimanche 13 février 2011. Il assure qu'il ne restra au pouvoir que six mois le temps d'organiser les élections.

Peut-on faire confiance à cette transition assurée par le Conseil suprême des forces armées en Egypte ? L'analyse de Zvim Mazel, ambassadeur d'Israël au Caire de 1996 à 2001.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.