Accéder au contenu principal
Le coq chante

L’orphelinat du Centre Miséricorde de l’ICDI dans la commune de Bimbo

Audio 26:31
Le Centre Miséricorde.
Le Centre Miséricorde. (Photo : Sayouba Traoré / RFI)
Par : Sayouba Traoré
28 mn

Selon les Nations Unies, environ 140 000 enfants ont perdu un ou leurs deux parents d’infections liées au sida en RCA. Aux effets dévastateurs du Sida, il faut encore ajouter plusieurs années de crises socio-économiques et politico-militaires qui ont largement contribué à réduire le potentiel économique et à aggraver la pauvreté. Le paiement irrégulier des salaires, la faible croissance des revenus des ménages, l'insuffisance de la production vivrière qui ne suit pas l'accroissement démographique et l'insuffisance alimentaire sont autant de réalités que les populations vivent au quotidien.

Publicité

Enfin, des paramètres culturels viennent compliquer les choses. Certaines mentalités aggravées de superstitions font que quand quelqu’un meurt du sida, la famille abandonne souvent ceux qui restent, même si ce sont des enfants. Il y a plus triste dans cette affaire, car la famille vient récupérer les biens des défunts, parfois même la maison, et ils laissent les enfants seuls. Et quand les Etats sont défaillants, les ONG prennent le relais. Parmi les nombreuses structures qui interviennent en RCA, l'ONG Communauté Internationale du Développement Intégré.

Visite du Centre Miséricorde dans la commune de Bimbo, à 12 kilomètres de Bangui.
 

Invités :
- Nicaise Bezane, administrateur ICDI à Bangui
- Christophe Yanepada, assistant du programme orphelins de l’ICDI
- Dounia Rebeka, infirmière
- Thierry Séringayé, formateur en menuiserie.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.