Allô Bruxelles

Carlos Coelho, eurodéputé portugais et membre de la commission des libertés civiles

Audio 04:49
Des migrants tunisiens à leur arrivée à Lampedusa.
Des migrants tunisiens à leur arrivée à Lampedusa. REUTERS/Alessandro Bianchi

La Commission européenne a accepté mercredi de modifier quelques aspects de la Convention de Schengen, comme le demandaient les autorités françaises, préoccupées par l'arrivée de migrants tunisiens passés par l'Italie. Elle a lancé une série d'initiative dont le renforcement des contrôles aux frontières et la migration légale mieux ciblée. Avec Carlos Coelho, eurodéputé portugais et membre de la Commission des libertés civiles.