Revue de presse Afrique

A la Une : DSK en prison

Audio 04:51

Publicité

Le patron du FMI sur le banc des accusés dans une salle d’audience à New York : « les images sont sans appel, s’exclame le site d’information Guinée Conakry Infos. Dominique Strauss-Kahn, victime de machination ou coupable des crimes qui lui sont reprochés, donnait l’image d’un homme abattu, soumis, résigné, et qui voit sans doute sa brillante carrière politico-diplomatique s’effondrer comme un château de cartes… »

Guinée Conakry Infos qui note que pour la Guinée, « cet événement prend une dimension plus particulière. Vu, remarque-t-il, que la victime serait d’origine guinéenne. Une certaine Safiatou Diallo, mère de deux enfants, 'travailleuse exemplaire' selon la direction de l’hôtel Sofitel. »

« Le président du FMI, Dominique Strauss-Kahn accusé de viol sur une Guinéenne de New York », s’exclame pour sa part GuinéeNews , autre site d’information guinéen. « A aucun moment, relève GuinéeNews, les soutiens de Strauss-Kahn n'ont exprimé de sympathie pour la présumée victime guinéenne. » Le site qui précise également que « plusieurs guinéennes travaillent dans l’industrie hôtelière des grandes villes américaines et triment dur, écrit-il, pour nourrir leurs familles et envoyer de l’argent aux parents restés en Guinée. »

Guinéenne, ghanéenne ?

Alors, difficile d’en savoir plus sur la victime présumée. Le quotidien français Le Parisien   a rassemblé quelques éléments. « Très peu d’informations filtrent sur la jeune femme de chambre, constate-t-il. Prise en charge par la police après avoir témoigné contre le patron du FMI, la jeune femme semble depuis mise au secret. Son anonymat est protégé des médias et aucune photo n’a été diffusée. A l’hôtel, consigne a été donnée aux employés de ne pas répondre aux questions des journalistes. »

Toutefois, poursuit Le Parisien, « elle serait âgée de 32 ans - peut être 33, selon un rapport de police cité par le site d’information Atlantico et elle pourrait s’appeler Nafissatou Diallo, selon la chaîne de télévision France 2. » Par ailleurs, « la jeune femme serait originaire du Ghana, selon le quotidien britannique The Daily Mail ».
Alors, Safiatou Diallo ou bien Nafissatou Diallo ? D’origine guinéenne ou ghanéenne ? Rien n’est sûr pour l’instant.

Machination ?

L’affaire Strauss-Kahn est largement commentée également dans de nombreux autres quotidiens ou sites d’information du continent… « La chute incroyable et inattendue de Strauss-Kahn », s’exclame Nord-Sud en Côte d’Ivoire. « Incroyable ! Impensable ! Inadmissible ! Les qualificatifs s’enchaînaient ce lundi 16 mars sur les lèvres des hommes politiques français aux premières heures de la matinée. Le chouchou des sondages, celui que l’opinion entrevoyait déjà au sommet de l’Etat français en 2012, a été mis aux arrêts aux USA pour une affaire de mœurs. Un séisme dans la vie politique française ! »

Alors, la thèse de la machination trouve un certain écho dans quelques journaux du continent, à l’instar du Coq Cocorico , journal malien, qui voit derrière cette affaire « la main cachée de Nicolas Sarkozy, (…) qui serait en train, affirme-t-il, de tenter toutes sortes de stratégies pour éliminer ses principaux adversaires politiques. »

Avait-on besoin de le menotter ?

L’Intelligent, à Abidjan, s’en prend, lui, aux institutions américaines… « Carton rouge à la police et à la justice américaines », titre le quotidien ivoirien. « C’est parce que DSK est un homme de grande notoriété que l’affaire a pris de l’ampleur. Pourquoi la qualité et la renommée de ce haut fonctionnaire international deviendraient-elles subitement un tort et surtout une raison de s’acharner sur lui et de pratiquer une application presque bête et inhumaine de la loi ? », s’interroge L’Intelligent.

« Avait-on besoin de le menotter ? Quel message voulait-on faire passer en le traitant ainsi ? », se demande encore le journal. « Comme si cette Amérique néo et ultra conservatrice, comme si cette Amérique puritaine, à un an de la présidentielle, voulait mettre la morale et les mœurs au cœur du débat, pour se venger de la victoire de Barack Obama. Si c’est un complot, poursuit le quotidien ivoirien, c’est bel et bien celui des forces rétrogrades de l’Amérique. »

Voilà donc pour ce point de vue bien tranché de L’Intelligent à Abidjan. Un point de vue qui contraste avec celui des Dépêches de Brazzaville. Le quotidien congolais, lui, joue la prudence : « gardons nous d’épiloguer sur ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire DSK et ne mêlons surtout pas notre voix à celle des médias qui spéculent à l’infini sur ses conséquences directes ou indirectes pour l’homme, sa famille, son pays. Il sera toujours temps de commenter l’évènement, poursuivent Les Dépêches, lorsque l’on en saura plus sur ce qui s’est passé à New York samedi et qui vaut aujourd’hui au directeur général du Fonds monétaire international un procès en bonne et due forme devant la justice américaine. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail