Autour de la question

2. L'homme est-il toujours prédateur ?

Audio 26:31

Deuxième partie de l'émission avec Françoise Vergès, présidente du comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage est notre invité pour tenter de répondre à la question : « L'homme est-il toujours prédateur ? » 

Publicité

Le 21 mai 2001 fut publiée au Journal officiel la loi reconnaissant la traite négrière et l’esclavage comme « crimes contre l’humanité ».

Françoise Vergès, présidente du comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage revient dans son livre « L'homme prédateur » paru aux éditions Albin Michel, sur l’extraordinaire capacité de l’esclavage à s’adapter aux nouvelles technologies comme au progrès social et juridique. Hier, la prédation signifiait razzias, guerres, kidnapping ; aujourd’hui, guerres et enlèvements perdurent comme sources d’asservissement, auxquelles il convient d’ajouter la fabrication par la violence économique de vies vulnérables et fragiles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail