Grand reportage

Thaïlande, toujours des zones d’ombre, un an après la répression militaire

Audio 19:00
Les familles des victimes, à l'entrée du quartier général de l'armée à Bangkok, portent les portraits de leurs parents tués en 2010.
Les familles des victimes, à l'entrée du quartier général de l'armée à Bangkok, portent les portraits de leurs parents tués en 2010. (Arnaud Dubus/RFI)

En 2010, les militaires thaïlandais donnaient l’assaut contre les manifestants anti-gouvernementaux, les Chemises rouges, regroupés dans le centre de la capitale Bangkok. Une répression massive qui provoqua la mort de 91 personnes, en majorité des manifestants, mais aussi plusieurs militaires et deux journalistes étrangers. Ces affrontements ont été les plus violents dans le pays, depuis les années 1970. Un an après, que sait-on des circonstances exactes des événements d’avril et de mai 2010 ? Reportage de notre correspondant à Bangkok.