Revue de presse française

A la Une de la presse hebdo: les populistes et les indignés

Audio 05:07

Publicité

« L'indignation est-elle une politique ? » : la question est posée en couverture de Courrier International. Intéressante question, elle avait suivi, l'hiver dernier, le succès rencontré par le livre « Indignez-vous ! » de l'intellectuel français Stéphane Hessel.

On la retrouve au cœur de l'actualité, en Espagne précisément, où des milliers de jeunes manifestent depuis le 15 mai à Madrid.

Courrier International publie un article du journal allemand Die Zeit. On y lit que « l'indignation à laquelle Stéphane Hessel appelle la jeunesse désenchantée du monde développé se répand ».

Un « combat pacifique pour davantage de démocratie, d'Etat de droit et de justice ». Il a donc gagné l'Espagne où (selon die Zeit) on assiste à « l'avènement d'une nouvelle forme de populisme par le bas ».

Comme chez les populistes nationalistes qui ont le vent en poupe en Europe, l'indignation et la colère des contestataires sont tournés contre le système dans son ensemble, contre les politiques, les partis, les syndicats, les banques, etc.

Le mouvement de la place de la Puerta del Sol serait un « signal pour toute l'Europe démocratique », thème repris par l'éditorialiste de Courrier qui souligne des différences de taille : « contrairement aux populistes, les indignés ne sont pas xénophobes, eux ne pratiquent pas le culte du chef et ne proposent pas des solutions simples voire brutales, face à la complexité du monde ».

Le vrai visage de Marine Le Pen

Voilà qui nous amène à un livre-événement sur Marine Le Pen. « Nouvelle image mais vieilles idées, les fondamentaux n'ont pas changé malgré le discours, malgré la "dédiabolisation" », assure Le Monde Magazine qui publie de longs extraits de ce livre-enquête cosigné par deux jeunes femmes politologues.

Colérique voire violente, en tout cas très autoritaire : telle serait la vraie nature de la nouvelle présidente du Front national, Marine Le Pen dont l'entourage compterait des personnages sulfureux, des négationnistes et autres nationaux-révolutionnaires.

JFK renonce au journalisme

Ailleurs dans la presse hebdo, c'est encore l'affaire Dominique Strauss-Kahn qui se taille la part du lion. Pratiquement tous les titres lui consacrent leur couverture et quantité de pages (le plus souvent pour redire des choses déjà connues) : le Point, l'Express, le Nouvel Observateur, Paris Match, VSD, sans oublier les trente pages de Marianne sur « les puissants de ce monde : pourquoi ils s'autorisent tout et n'importe quoi ».

Figure historique de Marianne, Jean-François Kahn tire sa révérence. Il signe sa dernière chronique en expliquant pourquoi il renonce au journalisme. Il avait malencontreusement parlé de « troussage de domestique ». Il n'a pas supporté le déchainement médiatique qui a suivi.

Et voilà comment JFK apparaît comme une victime collatérale de l'affaire DSK...

La Grèce « cauchemar de l’Europe »

Parmi les autres thèmes développés par la presse magazine, Le Point s'intéresse à l'euro à travers le portrait de Mario Draghi, l'Italien qui bientôt succèdera à Jean-Claude Trichet à la présidence de la Banque centrale européenne.

« Super Mario pour sauver l'euro », écrit Le Point, qui publie aussi un reportage sur la Grèce. Elle serait devenue « le cauchemar de l'Europe », en tout cas « le sort de l'euro dépend de la diète imposée aux Grecs », et là rien n'est gagné dans un pays qui « a laissé filer les déficits, où la culture de la transgression et du toujours plus est largement répandue au sein de la population ».

Beaucoup de sujets religieux dans Le Nouvel Observateur : les protestants persécutés en Chine, les célébrités catholiques qui n'hésitent plus afficher leur foi, et le visage du Christ peint par Rembrandt : c'est une exposition, actuellement au musée du Louvres.

L'Express a interrogé Jean-Cyril Spinetta, le président d'Air France - KLM et d'Areva, sur les secrets de sa réussite. Il répond que « la continuité est une clé du succès ».

Autre interview dans l'Express, celle du Suédois Björn Borg, l'ancien champion de tennis. Son record de six titres à Roland Garros sera peut-être bientôt égalé par Rafael Nadal. Cela le réjouirait car « les records sont faits pour être battus ».. Pour Borg, ce qui a le plus changé par rapport à son époque, ce sont « la force des joueurs » et « les cordages des raquettes ».

Les Unes de la presse de ce dimanche

Comme si l'affaire Strauss-Kahn ne suffisait pas, voilà d'autres rumeurs de scandale sur le thème « sexe et politique ». Elles touchent le secrétaire d'Etat français à la Fonction publique Georges Tron. Il est visé par les accusations d'harcèlement sexuel venant de deux employées municipales à Draveil (près de Paris) ville dont il est le maire.

Pour Le Journal du Dimanche c'est fait : Georges Tron est « sur le départ », il devrait présenter sa démission à Nicolas Sarkozy d'ici à ce soir.

A la Une du Parisien Dimanche, du nouveau dans l'enquête sur l'assassinat d'une mère et de ses quatre enfants, le mois dernier à Nantes. Pour les enquêteurs, le père de famille (le principal suspect, actuellement en fuite) a cru au « crime parfait ». Il voulait faire croire à un départ volontaire de toute la famille.

Le Monde revient sur l'accident du vol Rio-Paris, à travers l'analyse des boîtes noires. Celles-ci amènent à s'interroger sur une ultime manœuvre tentée par l'équipage pour tenter de garder le contrôle de l'Airbus.

Enfin, « Trop beau » lance une Equipe très admirative au sujet du FC Barcelone, vainqueur de Manchester Utd au terme, selon le journal, d'une « finale envoûtante ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail