Revue de presse française

A la Une : la démission de George Tron

Audio 05:11

Publicité

Et la palme du meilleur titre revient à Libération : « Tron mis à pied » Au cœur d’une enquête pour abus sexuels, le secrétaire d’Etat à la Fonction publique a donc dû démissionner hier dimanche 29 mai.

Et en effet, précise Le Dauphiné, non sans humour également, « nul n’ignore, désormais, où se situe son talon d’Achille. Le fétichisme de l’homme Tron se porte sur le pied des femmes. (…) Le tripotage de la voûte plantaire, entre adultes consentants, ne relève pas des tribunaux, relève Le Dauphiné. Mais la main du maire de Draveil, à croire deux ex-collaboratrices, remontait beaucoup plus haut. Le badinage, ici, céderait le pas au harcèlement et bientôt à 'l’agression sexuelle'. Les victimes se déclarent, la vague médiatique déferle. Une nouvelle affaire de mœurs secoue le paysage politique français. »

On revient à Libération qui constate que « quelques jours après l’affaire DSK, les Français voient une nouvelle fois se déchirer le voile pudique qui recouvrait la sexualité et la vie intime des personnes publiques. Finies, les pressions en coulisse, la chape d’ombre et le silence. Désormais des plaintes sont déposées, s’exclame le journal, et jugées recevables. (…) Et elles remettent les mots en face des choses, estime Libération : non pas libertinage mais harcèlement ; non pas gaillarde gauloiserie mais agression sexuelle ; non pas virilité débordante mais abus d’autorité sur les femmes. »

Les compteurs remis à zéro ?

« Il y a bien une 'jurisprudence' DSK, relève pour sa part L’Alsace. Les frasques sexuelles seront désormais considérées avec moins d’indulgence. »

« L’affaire DSK marque une césure, renchérit Le Républicain Lorrain. Avant celle-ci, toutes les privautés étaient permises aux politiques, dont certains avaient la réputation d’ouvrir plus souvent leur braguette que leurs dossiers. »

Pour sa part, Le Courrier Picard note « qu’il s’agit quand même du cinquième ministre, en moins d’un an, contraint de quitter le gouvernement Fillon sous la pression des événements ! Pas franchement un modèle de management. Finalement, relève le quotidien picard, le seul bénéfice de ce nouvel épisode pourrait être dans la remise à zéro des compteurs, entre gauche et droite, en matière d’affaire d'abus sexuels présumés, interdisant toute velléité de donner des leçons de morale à l’adversaire. »

Remise à zéro des compteurs donc, et profil bas dans la perspective de 2012… « Fini le bling-bling, les gros cigares, les petites nanas, s’exclame Le Midi Libre. Aujourd’hui, c’est haro sur les boulets. La République n’a que onze mois pour cicatriser. »

Union de façade ?

Politique toujours, avec l’adoption samedi du projet du parti socialiste pour 2012… Et ce commentaire du Figaro : après l’affaire DSK, c’est le « retour à la réalité » pour le PS, s’exclame le journal. « Dominique Strauss-Kahn n’était pas tout à fait 'Solferino-compatible' mais sa popularité emportait tout, relève Le Figaro. Il disparaît et le PS revient à ce qu’il est : une famille éclatée et prête à s’entre-déchirer. »

« Le plus probable maintenant, affirme pour sa part L’Eclair des Pyrénées, c’est que Martine Aubry sera candidate à la primaire. Elle ira se battre non pas parce qu’elle veut obtenir la présidence mais parce qu’elle est en service commandé. Par devoir plus que par volonté. C’est dans ce positionnement, estime le quotidien pyrénéen, que réside le premier ferment de l’échec. »

Paris-Normandie est plus nuancé : « Strauss-Kahn écarté de fait, la primaire socialiste devrait donc se dérouler autour d’un projet résolument ancré à gauche, et accepté par tous les candidats. Cela devrait clarifier les termes du choix pour les électeurs. Mais aussi, on pourra le regretter, ranimer le vieux clivage dogmatique gauche/droite. Il reste que ce n’est pas un parti qui gagne la présidentielle, relève le quotidien normand, c’est un homme ou une femme. Et l’équation qui transforme un bon candidat en élu du peuple de France est bourrée d’inconnues. »

Atomkraft ? Nein danke !

« Mieux utiliser l’eau, une nouvelle urgence » : un cri d’alarme à la Une de La Croix. « Alors que la sécheresse s’étend (en France) avec 54 départements concernés par des restrictions d’eau, précise le journal, la gestion de cette ressource devient une préoccupation majeure, notamment pour les agriculteurs. »

« L’Allemagne organise sa sortie du nucléaire » : c’est le grand titre des Echos. L’annonce officielle est tombée cette nuit à 3 h, mais le quotidien économique a su anticiper… Et nous livre même ce commentaire plutôt acide : « c’est pour des motifs purement politiques que la chancelière Angela Merkel, courant derrière les Verts, engage à contrecœur la première économie européenne dans une voie qui n’a jamais été la sienne ni celle de sa coalition. »

Les Echos qui pointent plusieurs « conséquences fâcheuses » de l’abandon du nucléaire par l’Allemagne : « la dépendance énergétique qui n’en sera que plus grande à l’égard du gaz russe » ; « l’hypocrisie » qui consiste à « bien vouloir des gigawatts atomiques à condition que les réacteurs se trouvent de l’autre côté des frontières » ; et puis un éventuel durcissement des conditions d’exploitation du nucléaire qui pourrait être imposé par l’Allemagne à ses partenaires européens, en particulier à la France…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail