Invité Afrique

Zéphirin Diabré, directeur Afrique et Moyen Orient du groupe nucléaire français Areva

Audio 05:29
Zéphirin Diabré (20 décembre 2004).
Zéphirin Diabré (20 décembre 2004). Photo ONU/Eskinder Debebe

« Le rôle d’un opposant n’est pas de souhaiter le pire pour son pays, donc nous souhaitons la paix sociale. Malheureusement, nous sommes obligés d’observer que l’ensemble de ces actions, pour le moment ne portent pas leurs fruits et les différentes mutineries auxquelles nous assistons depuis quelques jours, en sont une preuve supplémentaire ».

Publicité

Au Burkina Faso, après trois mois de crise, les langues se délient. Et des personnalités jusqu’ici très discrètes commencent à parler politique. Zéphirin Diabré est le directeur Afrique et Moyen Orient du groupe nucléaire français Areva. Il est aussi le conseiller pour les affaires internationales de la présidente du groupe, Anne Lauvergeon. Aujourd’hui, c’est comme opposant politique que l’universitaire burkinabé s’exprime à Ouagadougou. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail