Grand reportage

La Bulgarie se rêve à l’avant-garde de la «renaissance nucléaire»

Audio 18:59
La salle de commandes du réacteur n° 6.
La salle de commandes du réacteur n° 6. RFI/Laurent Berthault
Par : Laurent Berthault
22 mn

L’onde de choc du tremblement de terre japonais et la catastrophe de Fukushima s’est doublée d’une violente prise de conscience en Europe sur les dangers du nucléaire, mais avec des réactions contrastées. Si la France n’entend rien changer à son programme nucléaire, l’Allemagne a décidé d’en finir totalement avec l’atome.A l’Est de l’Europe, la Bulgarie, à l’inverse, estime qu’il faut relativiser les choses et met en avant la modernité de son unique centrale, celle de Kozloduy. La Bulgarie qui entend se placer à l’avant-garde de la «renaissance nucléaire» en Europe, alors même que sa centrale est sous haute surveillance, depuis la fermeture de 4 de ses réacteurs au début de ce siècle.Un reportage de Laurent Berthault, Alexandre Levy, réalisé par Marc Minatel.