Accéder au contenu principal
Reportage international

Yémen : Aden, la révolution en pause

Audio 02:15
Des partisans armés de l'opposition Yéménite bloquent l’entrée d’une centrale énergétique d’état à Taëz, le 6 juin 2011.
Des partisans armés de l'opposition Yéménite bloquent l’entrée d’une centrale énergétique d’état à Taëz, le 6 juin 2011. REUTERS/Stringer
Par : Charlotte Velut
4 mn

Depuis quatre mois, la capitale yéménite Sanaa est touchée par un soulèvement populaire en désaccord avec le régime en place. Des centaines de tentes occupées par des manifestants anti-régime ont poussées devant le campus de l’université de la ville. Régulièrement, les milliers de protestataires organisent des marches pacifiques à travers leur campement ou dans la ville pour manifester leur mécontentement. Scènes identiques à Taëz, troisième ville du pays à quelques centaines de kilomètres au sud de la capitale. Dans le sud, en revanche, dans le port d’Aden, la contestation, une des plus vives aux premiers jours de la révolution, se fait de plus en plus discrète.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.