Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Dr Namanga Ngongi, agronome et président de l’ONG «l’alliance pour une révolution verte»

Audio 05:35
Dr Namanga Ngongi.
Dr Namanga Ngongi. © Alliance for a Green Revolution in Africa

« Dans la Somalie il y a une situation de conflit. C’est vraiment difficile d’avoir des programmes de productions agricoles dans une situation de conflit. Mais, dans les autres pays, le Kenya et l’Ethiopie, je pense que les gouvernements ont eu plusieurs décennies pour élaborer des programmes de sécurité alimentaire. Je peux dire qu’il y a eu beaucoup de progrès réalisés en Ethiopie, aussi au Kenya, mais je pense qu’ils pouvaient renforcer la capacité de répondre aux urgences… »

Publicité

Au moment où les bailleurs de fonds se réunissent à Nairobi pour examiner la réponse à apporter à la sécheresse dans la Corne de l’Afrique, certaines voix pointent du doigt la responsabilité des dirigeants africains dans la situation actuelle. Selon le président de l’ONG « l’alliance pour une révolution verte », l’agronome Namanga Ngongi, les dirigeants africains n’ont pas mené les politiques nécessaires en matière de développement agricole et de sécurité alimentaire. Il est l’invité ce matin d’Olivier Rogez.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.