Invité Afrique

Christopher Fomunyoh, directeur régional pour l'Afrique du National democratic institute (NDI)

Audio 05:30
Christopher Fomunyoh.
Christopher Fomunyoh. (CC)/Eracha/Wikipédia

« Je trouve qu’il y a une certaine consistance dans la démarche du président américain, qui semble, après la visite du président gabonais Ali Bongo, un peu conditionner l’invitation à la Maison Blanche aux critères de bonne gouvernance. De plus en plus, ces derniers temps il y a eu pas mal d’évolution positive en Afrique francophone et, je crois que c’était le moment de reconnaître les efforts faits en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Niger et au Bénin. »

Publicité

Quatre chefs d'Etat africains à la Maison Blanche. Aujourd'hui, le Béninois Boni Yayi, le Guinéen Alpha Condé, l'Ivoirien Alassane Ouattara et le Nigérien Mahamadou Issoufou sont reçus par leur homologue américain, Barack Obama. Une première pour ces quatre présidents francophones d'Afrique de l'Ouest élus ou réélus ces derniers mois. Pourquoi cette initiative d'Obama ?

Le Camerounais Christopher Fomunyoh est le directeur régional pour l'Afrique du National democratic institute (NDI), un laboratoire d'idées du Parti démocrate américain. A l'occasion d'une mission en Afrique, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail