Priorité santé

1. La maladie d'Alzheimer

Audio 19:31
"J'ai peur d'oublier" d'Elisabeth Rappeneau. Diffusé le 21 septembre 2011 sur France 2.
"J'ai peur d'oublier" d'Elisabeth Rappeneau. Diffusé le 21 septembre 2011 sur France 2. Léonis production

A l’occasion de la journée mondiale sur la maladie d’Alzheimer. Près de 800 000 personnes sont actuellement touchées par la maladie d'Alzheimer en France. Malgré les progrès accomplis, plus de la moitié des malades ne sont pas diagnostiqués et 2/3 ne sont pas traités, constate l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France. Ces données sont suffisamment alarmantes pour mobiliser toutes les énergies et faire de la prise en charge des malades une priorité de santé publique.

Publicité

 Nous faisons le point avec :

  • Pr Bruno Dubois, neurologue à l’Hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris, directeur de l’Institut de la Mémoire et de la Maladie d’Alzheimer, directeur de l'Equipe INSERM «Cognition, neuro-imagerie et Maladies du Cerveau» à l’Institut du Cerveau et de la moelle épinière.
  • Dr Stéphane Epelbaum, neurologue au Centre des maladies cognitives et comportementales à l’hôpital de la Pitié Salpétrière à Paris. Chercheur à l’Institut du Cerveau et de la moelle épinière.
  • Dr Monique Ferry, médecin nutritionniste, chef du service de gériatrie du CHU de Valence.

 

Patrick Devedjian président du Conseil général des Hauts-de-Seine lance un nouveau service en ligne: « Questions de famille » sur www.hauts-de-seine.net  qui apporte des réponses aux grandes questions que se posent les familles, dans toutes ses composantes, en relation avec l’action sociale. Retrouvez sur ce site le dossier: "ALZHEIMER - Comprendre la maladie ".

 

En fin d’émission, nous nous intéressons à l’impact de la radioactivité sur le vivant. Ce mardi, le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives a présenté les derniers résultats obtenus. Quels sont les effets des fortes et des faibles doses à court et à long terme ? Quelles sont les pistes de traitement explorées ? Comment peut-on décontaminer l’environnement en s’appuyant sur les propriétés du vivant ? Autant de questions que l’accident de Fukushima au Japon, a tragiquement remis à l’ordre du jour. Les explications de : Pr Sylvie Chevillard, chef du Service de radiobiologie expérimentale et innovation technologiques.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail