Invité Afrique

Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel et ancien garde des Sceaux

Audio 05:26
Robert Badinter.
Robert Badinter. © DR

« Chacun est libre de disposer de son corps. Cela relève de la liberté humaine et de l'intimité de la vie privée. Par conséquent, rien n'autorise une justice quelconque à frapper de sanctions un comportement sexuel librement consenti entre adultes. »

Publicité

80 pays dans le monde dont une trentaine en Afrique pénalisent l'homosexualité.

C'est un crime dans un pays comme le Cameroun où trois homosexuels sont actuellement en prison en attente de jugement.

Rares sont les défenseurs de la cause homosexuelle qui osent s'exprimer en Afrique. Aussi, Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel et ancien garde des Sceaux a décidé de leur apporter son soutien. C'est lui qui a œuvré en France pour la dépénalisation de l'homosexualité.

Lire le texte de l'entretien

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail