Invité du matin

Pascal Canfin, euro-député (EELV) d’Ile-de-France, vice-président de la Commission spéciale sur la crise financière économique et sociale

Audio 07:39
Pascal Canfin.
Pascal Canfin. B.Manach/RFI

« Je ne suis même pas sûr que la rigueur généralisée que l’on voit en Europe rassure vraiment les marchés. Leur crainte dominante, c’est plutôt le fait qu’il n’y ait aucune croissance, donc une incapacité réelle des Etats à réduire leurs déficits. L’austérité généralisée et massive non seulement inquiète, à juste titre, les peuples, mais en plus ne rassure pas les marchés. (…) il faut aller vers cette réduction du déficit de manière beaucoup plus progressive qu’aujourd’hui (…). Notre chemin c’est (…) ni l’impuissance, ni l’irresponsabilité. »

Publicité

Le Premier ministre François Fillon doit annoncer ce lundi 7 novembre 2011, de nouvelles mesures de réajustement budgétaire, dans la perspective d’un retour à l’équilibre en 2016. Jusqu’où faut-il aller pour rassurer les marchés ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail