Reportage international

La Chine pousse la Corée du Nord à l'ouverture

Audio 02:29
Le leader nord-coréen  Kim Jong-Il (C), encadré du Premier ministre chinois  Wen Jiabao (G) et du ministre des Affaires étrangères Jang Jiechi (D), à Pyongyang, le 5 octobre 2009.
Le leader nord-coréen Kim Jong-Il (C), encadré du Premier ministre chinois Wen Jiabao (G) et du ministre des Affaires étrangères Jang Jiechi (D), à Pyongyang, le 5 octobre 2009. AFP

La Chine serait plus proche que jamais de la Corée du Nord selon le discours officiel au lendemain de la mort de Kim Jong-il. Une disparition qui laisse en suspens de nombreuses questions concernant la stabilité du régime et les options que prendra la nouvelle équipe dirigeante à Pyongyang. Pékin espérant de son côté pousser le régime nord-coréen vers la voie de l’ouverture et du socialisme de marché sur le modèle de la Chine il y a trente ans…