Accéder au contenu principal
Atelier des médias

1 - Les langues face aux Nouvelles Technologies

Audio 19:31
De g. à d. : François Brown de Colstoun, Rozenn Milin, Clarisse Herrenschmide, Joseph Mariani, Jean Sennelart.
De g. à d. : François Brown de Colstoun, Rozenn Milin, Clarisse Herrenschmide, Joseph Mariani, Jean Sennelart.

Les langues face aux Nouvelles Technologies : traduction automatique, préservation et code informatique.Cette semaine, l'Atelier était à Expolangues pour enregistrer son émission. Nous avons profité de l'occasion pour faire le point sur la relation entre nouvelles technologies et langages. Nos invités représentent plusieurs approches (scientifique, sociale, économique) de cette relation. Entre menace de disparitions massives et nouveaux outils de traduction automatique, y compris vocale, quel avenir pour nos langues et nos écritures ? L'enregistrement de la version longue de cette table ronde est à écouter et télécharger dans ce billet.

Publicité

Quelle place pour les langues dans notre monde interconnecté ? D’un côté, on annonce la mort, d'ici 2100, d’une bonne moitié des 6000 langues parlées aujourd’hui. De l’autre, on voit émerger des outils qui permettent une meilleure intercompréhension, y compris à l’oral, entre des locuteurs de langues différentes. Je peux désormais parler en français à mon téléphone qui traduira en chinois, en persan, en grec, en yiddish, en tagalog, en telougou... en tout 63 langues pour l’outil Google traduction.
Il existe d’autres outils de traduction automatique. Une technique explorée en France depuis plus de 50 ans, on le sait rarement. De même qu’on ignore souvent qu’une des plus grandes entreprises de logiciels de traduction automatique dans le monde, Systran, est française.
Le multilinguisme se vit en ligne avec des services comme Wikipedia existant en 282 langues. Il y a aussi des entreprises comme Ebay, Amazon, Ikea qui fonctionnent parallèlement dans des dizaines de langues. Des entreprises les appuient en leur offrant des services adaptés.
Et puis qui dit langues dit écritures et par extension code informatique, ces séquences, ces signaux qui contiennent aujourd’hui les images, les textes, les paroles, le commerce et tout un monde numérique construit en réseau. Le code est la troisième écriture après celle de la langue et celle des nombres, c’est une analyse que propose une de nos invités dans un essai fascinant publié, il y a quelques années.
Les langues, l’intercompréhension, la préservation, la traduction automatique, les écritures, le code informatique on en parlé avec nos invités :
- Joseph Mariani,chercheur au CNRS, directeur de l’Institut des technologies Multilingues et Multimédias de l’Information IMMI. Joseph est un spécialiste des technologies du langage.
- Clarisse Herrenschmidt, chercheuse au CNRS rattachée au Laboratoire d'Anthropologie Sociale du Collège de France. Philologue et linguiste, spécialiste de la Perse, de l’Iran antique et de ses langues. Auteur de Les trois écritures, langue, nombre, code.
- A lire aussi cet article passionnant de C. Herrenschmidt : « La tour de Babel n’existe pas » où l'on comprend que cette image de la tour de Babel désigne en fait le monolinguisme, et non l'inverse comme on le croit souvent!
 

Joseph Mariani.
Joseph Mariani.
Clarisse Herrenschmidt.
Clarisse Herrenschmidt.

  

- Rozenn Milin, directrice du programme SoroSoro, une organisation qui milite pour la préservation et la sauvegarde des langues en danger. Sorosoro tente de constituer une Encyclopédie des langues en danger avec des reportages et des collectes vidéos.

- Jean Senellart, directeur scientifique chez Systran, le leader mondial des logiciels de traduction automatique. Une entreprise connue dans le monde pour avoir proposé la traduction automatique dès 1997 avec le moteur Altavista

Rozenn Milin.
Rozenn Milin.
Jean Senellart.
Jean Senellart.

François Brown de Colstoun.
François Brown de Colstoun.

- François Brown de Colstoun, directeur de l’entreprise Lingua et Machina spécialisée dans la traduction pour les entreprise avec un travail reposant sur ce qu'on appelle la «mémoire de traduction».

 

 

 

 

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.