Accéder au contenu principal
La marche du monde

1 - «Court d’histoire» avec le Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand

Audio 19:32
22 mn

« La marche du monde » est au Festival International du court-métrage de Clermont-Ferrand… le festival le plus populaire de France en terme de fréquentation avec 145 000 entrées cette année, malgré le froid et la neige ! Le festival est à la fois une vitrine mondiale de la création cinématographique, mais aussi un laboratoire visuel de l’état du monde auquel RFI s’associe pour un programme sur mesure intitulé « Court d’histoire ».

Publicité

Cette réflexion autour de la mémoire cinématographique de nos sociétés, a commencé par « Nuit et brouillard » d'Alain Resnais, a continué en 2011 par des films sur la guerre d’Algérie, et se poursuit en 2012 par le cinéma militant et propagandiste de la CGT, la Confédération générale du travail qui, au lendemain de la Guerre mondiale, est le premier syndicat français.

Nous découvrons deux films :

- « Journées de printemps », un film réalisé par de jeunes syndiqués du cinéma parisien à l’occasion des fêtes de la jeunesse du 31 mai et 1er juin 1947 organisées par la CGT. Compétitions sportives, défilés avec illustration des métiers et des provinces, visite d’une exposition… Malgré l’expulsion des ministres communistes début mai, le ton est encore à la mise en avant de la « Reconstruction » à travers une jeunesse magnifiée…

- « La grande lutte des mineurs », réalisé bénévolement par les techniciens et travailleurs de l’industrie du film CGT. Le consensus issu de la Libération est terminé et une période de luttes s’amorce. Au niveau international, la guerre froide a débuté. A l’automne 1948, tous les bassins houillers de France entament une longue grève qui sera durement réprimée. Ce court métrage « d’agit prop » en retrace quelques aspects importants. Interdit par une décret spécial, il circulera principalement dans les réseaux militants.

De ces deux films, nous écoutons de nombreux extraits décryptés et remis dans leur contexte historique par nos invités :
- Georges Bollon, de l’association organisatrice du festival « Sauve qui peut le court métrage »
- Tangui Perron, historien spécialiste des rapports entre mouvement ouvrier et cinéma. Chargé du patrimoine à Périphérie, centre de création documentaire établi en Seine-Saint-Denis.

Vous pouvez découvrir ce week-end le Palmarès du Festival à Paris au Forum des images.
Pour le lien, cliquez ici

- Site du Festival de Clermont
Cliquez ici

- Site de Périphérie
Cliquez ici.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.