Accéder au contenu principal
Le coq chante

Restaurer son terroir

Audio 26:31
Bas-fond rizicole du village de Banlon au Burkina Faso.
Bas-fond rizicole du village de Banlon au Burkina Faso. RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
28 mn

La dégradation d’une terre est une affaire sérieuse par son ampleur et par son impact sur la vie de l’agriculteur. Le problème, c’est que le processus de dégradation n’est pas perceptible à l’échelle d’une vie humaine. Autrement dit, l’agriculteur ne voit pas la chose venir. A l'état naturel, quand l'homme n'intervient pas, bon an mal an, la nature parvient à retrouver un équilibre. Mais quand l’homme intervient, les choses se gâtent. Aujourd'hui, juste retour des choses, c'est la société des hommes qui lutte pour réparer les torts qu'elle a fait subir à la nature. Nous allons voir quelques tentatives de restauration à Tampouy dans le Kadiogo et à Yako dans le Passoré au Burkina Faso.

Publicité

Invités :
- Sawadogo Amado, chercheur à l’Institut National de l’Environnement et de Recherche Agricole ou INERA
- Kaboré Héma Kardiatou Joséphine, est la présidente de l’Amicale des forestières du Burkina Faso
- Fimba Julien Lompo est coordonnateur national du Programme de Développement Rural Durable.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.