Accéder au contenu principal
Le coq chante

Pêche traditionnelle au lac Tchad

Audio 26:31
Le lac Tchad.
Le lac Tchad. © IRD/M. Cadou
Par : Sayouba Traoré
28 mn

Sur les rives et dans les îles du lac Tchad, toutes les formes et l’activité humaine sont pratiquées. Ce plan d’eau fait vivre directement 30 millions de personnes dans 4 pays d’Afrique : Tchad, Cameroun, Nigeria et Niger. Dans cette zone très poissonneuse, les villages de pêcheurs sont cosmopolites. Toutes les nationalités de la région se côtoient et même des gens venant d’Afrique de l’Ouest. La tradition répartit les tâches. Ce sont les hommes qui prennent la pirogue et qui partent de nuit pour aller chercher le poisson. On revient tôt le matin et on trouve les acheteurs sur le rivage. Le poisson invendu est fumé et conservé. Ce deuxième travail est l’affaire de toute la famille. Toutefois, dans cet univers, il y a une menace qui pèse dans les têtes, quelque chose dont une communauté de pêcheurs ne veut pas parler. C’est que le lac Tchad rétrécit. Ce qui constitue une préoccupation pour une population avec 90% de pêcheurs. Pourtant, moins d’eau, moins de poissons, moins de ressources, cela veut dire un quotidien devenu plus difficile.

Publicité

Invités :
- Walbadet Aïna Appolos, ingénieur hydrologue, à la Direction des ressources en eau et de la météorologie
- Alhadji Omar, pêcheur dans le village de Guitté
- Adam Seyd, secrétaire cantonal, représentant du chef de village de Kinaserom.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.