Accéder au contenu principal
Grand reportage

Circulation maritime à haut risque : «Ouessant trafic !»

Audio 18:59
Un opérateur surveille le trafic maritime sur ses écrans de contrôle, à la pointe de Corsen, au nord de Brest (Centre Régional Opérationnel de  Surveillance et de Sauvetage).
Un opérateur surveille le trafic maritime sur ses écrans de contrôle, à la pointe de Corsen, au nord de Brest (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage). AFP/FRED TANNEAU

C’est sur la pointe de la Bretagne, là où la mer peut être la plus furieuse, et là où la navigation est certainement la plus dangereuse, que se concentre le trafic maritime international en provenance ou à destination de l’Europe du nord. Ce lieu, historiquement marqué par de nombreux naufrages aux conséquences souvent catastrophiques pour les hommes et l’environnement, a amené la France à se doter d’un dispositif qui oblige dorénavant les bateaux à utiliser une route maritime, « Le Rail de Ouessant » sous la surveillance d’une sorte de tour de contrôle chargée de la sécurité des hommes et des navires en mer : « le Cross Corsen », dont l’indicatif radio, connu de tous les bateaux, est « Ouessant trafic ».

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.