Grand reportage

Egypte : les quartiers déshérités et la présidentielle

Audio 19:00
Saïb Abdel Latif, père d'un jeune homme tué fin janvier 2011 devant un poste de police, élève 14 vaches entre le rez-de-chaussée et le 5e étage de sa maison à Imbaba.
Saïb Abdel Latif, père d'un jeune homme tué fin janvier 2011 devant un poste de police, élève 14 vaches entre le rez-de-chaussée et le 5e étage de sa maison à Imbaba. RFI/Véronique Gaymard

L’Egypte vote ce mercredi 23 mai 2012 pour choisir son président pour les premières élections libres de l’ère post Moubarak. Lors de ce premier tour des élections présidentielle, 12 candidats sont en lice, un 13ème avait tiré sa révérence, il y a une semaine, mais il s’est rallié à Mohamed Morsi des Frères Musulmans. Dans les quartiers les plus déshérités de la capitale, les habitants tentent tant bien que mal de s’organiser pour gérer le quotidien. Ici, l’Etat est absent, depuis plusieurs décennies. Avec ces élections, une lueur d’espoir renaît, mais sans attendre de véritable miracle. Reportage en périphérie du Caire, de l’autre côté de la frontière de l’informel.