Accéder au contenu principal
Le coq chante

Le Centre de Traitement du Choléra de Chagoua à Ndjamena au Tchad

Audio 26:31
RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
28 mn

Au Tchad, les épidémies de choléra sont fréquentes. Exemple : en juin 2010, l'épidémie s'est étendue à 12 districts du pays. En 2010-2011, l’épidémie de choléra a été la plus importante des 15 dernières années. Cette situation est due essentiellement aux questions d’hygiène et d’assainissement. En réalité, la question englobe deux problèmes dont les effets sont liés : l’eau potable et l’assainissement. Plus préoccupant, les populations vivent dans un environnement non assaini. Et en plus, il y a des problèmes d’hygiène dus au comportement des gens. Le résultat de tout ceci, ce sont ces épidémies de choléra. Plus grave, ces épidémies arrivent souvent en saison de pluie.

Publicité

Dans les hôpitaux de la ville de Ndjamena Oxfam, en collaboration avec le ministère tchadien de la Santé et l’ONG Médecins Sans Frontières, a créé 2 Centres de Traitement de Choléra (ou CTC) opérationnels. Ces CTC apportent une réponse en eau, assainissement et promotion de l’hygiène en appui aux activités menées par les partenaires médicaux, elle déploie une campagne de sensibilisation et promotion de l’hygiène dans les quartiers de la capitale. 

Invités :
- Djinramadji Armon, Responsable santé, Oxfam-Tchad
- Mahamat Ibrahim Saleh, Oxfam-Tchad.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.