Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Mohamed Bazoum, ministre nigérien des Affaires étrangères

Audio 05:32
Bazoum Mohamed, ministre nigérien des Affaires Etrangères.
Bazoum Mohamed, ministre nigérien des Affaires Etrangères. DR

« L'option militaire est la seule qu'il y a lieu de retenir lorsqu'il s'agit de se battre contre AQMI, et tous ceux qui accepteraient d'être avec cette organisation jusqu'au bout. Cette hypothèse invoquée par le président Boni Yayi est une hypothèse sérieuse. Le plus simple pour le moment, c'est qu'il y ait une force de la Cédéao qui aille soutenir une armée malienne reconstituée dans les meilleurs délais avec l'implication de toute la communauté internationale ».

Publicité

« Dans le nord du Mali, il faut que les Algériens sortent de leur attitude de retrait et d'expectative ; il faut qu'ils se réveillent ! », déclare Mohamed Bazoum, le ministre nigérien des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie du Niger n'a pas sa langue dans sa poche.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.