Reportage France

L’été, la loi qui prévoit «l’accueil inconditionnel» des sans-abris n’est pas respectée

Audio 02:25
L'été est aussi meurtrier que l'hiver pour les sans-abris.
L'été est aussi meurtrier que l'hiver pour les sans-abris. Eric Pouhier / Wikimédia commons

Le 1er juillet dernier, le gouvernement a finalement fermé les places d'hébergement d'urgence supplémentaires ouvertes cet hiver. Une mauvaise surprise pour les associations qui espéraient le maintien de ces places toute l'année. Des associations qui fustigent aujourd'hui cette gestion à la température. En tout, ce sont 2 600 places qui ont été fermées du jour au lendemain, 2 600 sans-abris qu'il a fallu tenter de reloger dans l'urgence. Avec plus ou moins de réussite, alors que, contrairement aux idées reçues, l'été est aussi meurtrier que l'hiver dans la rue.