Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Jean-Joseph Mukendi Wa Mulumba, président du Collectif pour la défense des parties civiles Chebeya et Bazana

Audio 05:30
Le bâtonnier, Maitre Jean-Joseph Mukendi Wa Mulumba, le 4 mai 2010.
Le bâtonnier, Maitre Jean-Joseph Mukendi Wa Mulumba, le 4 mai 2010. lavdc.net / donkayembe

«Ce sont des éléments assez importants qui vont dans le sens de ce qui été dit ici. Mais, nous ne devons pas perdre de vue que c'est des spécialistes des services des renseignements. Ces déclarations devraient être examinées à la loupe par l'auditeur général des forces armées et la haute cour militaire, parce que il faut avoir toujours peur d'une certaine manipulation ».

Publicité

Au Congo Kinshasa, rebondissement dans l'affaire Floribert Chebeya. Selon un policier repenti, le militant congolais des droits de l'Homme a été assassiné, le 1er juin 2010, sur ordre du chef de la police, le général Numbi.

Au terme d'un premier procès, l'an dernier, quatre policiers ont été condamnés à mort, mais John Numbi n'a pas été mis en cause. Le procès en appel vient de démarrer. Prochaine audience mardi prochain.

L'avocat congolais Jean-Joseph Mukendi Wa Mulumba est le président du Collectif pour la défense des parties civiles Chebeya et Bazana.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.