En sol majeur

1. Djeli Moussa Condé

Audio 19:31
Djeli Moussa Condé.
Djeli Moussa Condé. DR

Né en Guinée-Conakry, issu d'une famille de griots, Djeli Moussa Condé apprend très jeune l'art du chant et de la kora. Pendant quatre ans, le Maître Lamine Sissoko lui enseigne la Kora et la culture musicale de son pays. Très doué, Djeli se voit décerner par l’Unesco le diplôme de participation au premier Festival de Kora d’Afrique de l’Ouest à Conakry. Déjà, il commence à exprimer ses talents de compositeur. Il part ensuite à l'aventure, durant plusieurs années, à travers l'Afrique de l'Ouest. De séjour à Abidjan, il est repéré par Souleyman Koly, et devient de 1989 à 1993, auteur-compositeur de l’ensemble Kotéba d’Abidjan (Souleyman Koly) avec lequel il participe à de prestigieuses tournées internationales. Dans le même temps, il compose quatre morceaux pour «Waramba », premier Opéra mandingue primé au Festival d’Avignon en 1993. Djeli Moussa s’installe ensuite à Paris en 1993. Sans papiers, il est parrainé par Bernadette Lafont et «Musiciens sans frontières» et finit par obtenir son titre de séjour. Son premier album solo est sorti le 19 mars 2012 (Polychrone/Sokadisc).→ Un portrait de Djeli Moussa Condé sur Rfimusique.com→ Djeli Moussa Condé : Live ici.

Publicité

Les choix musicaux de Djeli Moussa Condé

Djeli Moussa Condé Nafi

Bembeya Jazz National Regard sur le passé (part II)

Djeli Moussa Condé: kora/voix

James Brown Sex Machine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail