Reportage culture

Festival Pop in Djerba

Audio 02:38
Nawel, jeune artiste tunisienne très impliquée dans la révolution, au festival Pop in Djerba.
Nawel, jeune artiste tunisienne très impliquée dans la révolution, au festival Pop in Djerba. RFI/Pauline Baduel

Par Pauline BaduelAlors que les salafistes tunisiens ont perturbé plusieurs manifestations culturelles au mois d’août, l’été s’achève avec un dernier festival qui détonne dans le paysage tunisien : Pop in Djerba, le premier festival pop électro rock du grand Sud. Jusqu’au 2 septembre, des artistes anglais, marocains, français et tunisiens se produisent sur le sable blanc de Djerba.Malgré les craintes, son organisateur Kamel Salih a trouvé que c’était le bon moment pour agir en Tunisie. L’après Ben Ali marque la fin du divertissement et le début d’une culture avertie. Une culture éminemment politique.