Appel presse européenne

Francisco de Andrés, journaliste au quotidien espagnol «ABC»

Audio 04:04
Mariano Rajoy, le 11 juillet 2012.
Mariano Rajoy, le 11 juillet 2012. REUTERS/Andrea Comas

Le chef du gouvernement conservateur, Mariano Rajoy est sévèrement critiqué par l'opposition et par les syndicats après l'éviction expéditive, ce week-end, de trois journalistes de la RTVE, le groupe public de radiotélévision. Le motif de ces licenciements ? La remise en question de la politique d'austérité par ces journalistes. Une décision qui fait craindre une reprise en main de la télévision publique par le pouvoir.

Publicité

L'opposition accuse le gouvernement de profiter du creux de l'été pour procéder à cette purge. La nouvelle équipe est constituée de membres de Telemadrid, la télé régionale aux mains de l'ultralibérale Esperanza Aguirre, et de personnalités proches de José Maria Aznar, chef du gouvernement espagnol entre 1996 et 2004.
À l'heure où les plans de rigueur entament sa popularité, Mariano Rajoy est soupçonné de vouloir se débarrasser des journalistes trop critiques.

Francisco de Andrés est journaliste au quotidien espagnol ABC.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail