Géopolitique, le débat

2 - La Chinarctique ou les appétits de la Chine pour le Groënland

Audio 19:29
Le président chinois Hu Jintao en visite officielle au Danemark, en juin 2012.
Le président chinois Hu Jintao en visite officielle au Danemark, en juin 2012.

Territoire autonome rattaché au Danemark, l'île du Groënland est immense.Sa superficie, recouverte à 85% par les glaces, est équivalente à 4 fois la France.Son sous-sol regorge d'importants gisements en minerais qui excitent la convoitise. La course à l'Arctique est engagée et la Chine n'entend pas rester en retrait. Pour preuve, la visite du président Hu Jintao à la Reine Margrethe, le 15 juin 2012. C’est la 1ère fois dans l'histoire, qu’un président chinois se rend au Danemark. Une visite qui marque surtout un intérêt visible de la Chine pour le Groënland et plus globalement pour l'Arctique, entérinant un nouveau concept : la Chinarctique. Quelles sont les raisons de cette stratégie conquérante de l'Arctique par Pékin ? Peut-on envisager à terme l'intégration du Conseil arctique par la Chine ?

Publicité

Invités :

 

1.- Régis Boyer, spécialiste du Groënland, professeur émérite de langues, littératures et civilisations scandinaves.

2.- Marie Holzman, sinologue, spécialiste de la Chine contemporaine.

3.- Thierry Aube, spécialiste de l'Asie au CERI, Centre d'Etudes et Relations Internationales.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail