Invité Afrique

René Hokou Legré, président de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme

Audio 06:35
Le logo de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (LIDHO).
Le logo de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (LIDHO). lidho.org

« Nous sommes face à une situation particulièrement délicate, qui relève, on peut dire, d’un malaise profond dans la société. Nous sommes face à des risques de dérives graves, du fait de la prolifération d’armes de guerre dans notre pays… »

Publicité

En Côte d’Ivoire, ces deux derniers mois ont été marqués par une série d’événements inquiétants : attaques de caserne des Forces républicaines (FRCI), attaque de l’un des sièges du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien président Gbagbo. Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont fait part de leur inquiétude.

René Hokou Legré est le président de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme. Il répond aux questions de Sonia Rolley.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail