Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Albert Toikeusse Mabri, président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI)

Audio 05:32
Albert Toikeusse Mabri.
Albert Toikeusse Mabri. mabritoikeusse.org

« Il s’agissait d’éliminer tous les adversaires politiques, tous ceux qui gênaient, tous ceux dont la présence, ou l’existence, pouvait empêcher le FPI (Front populaire ivoirien) de gouverner librement ».

Publicité

C'était il y a dix ans, jour pour jour. Le 19 septembre 2002, une insurrection anti-Gbagbo éclatait en Côte d'Ivoire. Succès au Nord, échec au Sud. Aujourd'hui, il reste des zones d'ombre sur l'assassinat, ce jour-là, à Abidjan, de l'ancien président Robert Gueï.

Quelle est l'opinion de son héritier politique, Albert Toikeusse Mabri, qui préside le parti UDPCI créé par Robert Gueï, et qui siège au gouvernement comme ministre du Plan et du Développement ?
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.