Le coq chante

La problématique de l’eau en Afrique Centrale

Audio 26:31
Chutes à Boali sur la rivière Mbali en République Centrafricaine.
Chutes à Boali sur la rivière Mbali en République Centrafricaine. RFI/Sayouba Traoré

Concernant la question de l’accès à l’eau potable, si la situation mondiale est loin d'être encourageante, celle de l'Afrique est encore plus grave. Dans cette région la plus pauvre du monde, la plupart des indicateurs montrent que les progrès demeurent des plus lents. Plus de 300 millions d'Africains n'ont toujours pas accès à de l'eau salubre et 14 pays du continent connaissent des pénuries d'eau. Près d'un Africain sur deux souffre d'au moins une des six principales maladies d'origine hydrique. Pourtant, l'Afrique dispose d'abondantes ressources en eau qui ne sont pas efficacement utilisées. Dotée de 17 grands fleuves et de plus de 160 lacs majeurs, l'Afrique n'utilise que 4 % environ de sa quantité annuelle totale de ressources renouvelables en eau pour l'agriculture, l'industrie et les besoins ménagers. Et quand on considère l’Afrique Centrale, on a du mal à imaginer que cette zone connaisse des problèmes d’eau. En effet, cette zone est située sur la ceinture équatoriale. Ce qui signifie une bonne pluviométrie et des quantités importantes de réserves en eau. Pourtant, il y a des problèmes sérieux.

Publicité


Invités
:
- Dominique De Courcelles, chercheur au CNRS, enseignante à Polytechnique et à l’université Paris Dauphine et membre de l’académie de l’eau
- Charles Tanania Kabobo, hydrogéologue, expert eau au CEEAC
- Général de corps d’armée Mahamat Ali Abdallah Nassour, ministre tchadien de l’Hydraulique urbaine et rurale
- Françoise Kiringuinza Nzinga, ingénieur géologue, directrice résidente de représentation nationale CREPA en RCA.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail