Invité Afrique

Roland Marchal, chargé de recherche au CNRS, spécialiste de la RCA

Audio 06:42
Roland Marchal, chercheur au CNRS.
Roland Marchal, chercheur au CNRS. youphil.com

« La mise en œuvre des accords de paix, signés à Libreville, traîne, pas uniquement d’ailleurs à cause du gouvernement, mais en particulier à cause du gouvernement ; la deuxième chose c’est le sentiment que le pouvoir actuel s’est largement replié sur Bangui au cours des dernières années. »

Publicité

Le sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), consacré à la résurgence de la rébellion en Centrafrique (avec l’offensive de la coalition Séléka), se tient à NDjamena. Et il y a une position qui devrait peser dans les débats, celle du président tchadien, Idriss Deby. Un Idriss Deby passablement agaçé par son homologue centrafricain, comme l'explique Roland Marchal, chargé de recherches au CNRS, qui revient de Bangui.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail