Accents d'Europe

Le bras de fer entre les éditeurs de presse européens et le moteur de recherche Google

Audio 19:31
Eric Schmidt, le patron de Google.
Eric Schmidt, le patron de Google. REUTERS/Kim Hong-Ji
Par : Frédérique Lebel | Catherine Rolland | Laurent Berthault
22 mn

2013 sera une année décisive dans la fronde qui oppose les patrons de presse de cinq pays européens, et le moteur de recherche américain Google.En France comme en Allemagne, en Italie, mais aussi en Suisse et au Portugal on est de plus en plus irrité par les résultats publicitaires colossaux du géant américain, recettes générées en partie par tous les articles de presse qu’il exploite gratuitement. Dans ces cinq pays les journaux réclament donc des droits proches des droits d’auteur.

Publicité

Google on l’imagine ne l’entend pas de cette oreille . Il estime déjà générer beaucoup de traffic et menace, si on le taxe, de ne plus référencer les articles de presse. En France la bataille, ou plutôt les discussions sont engagées entre les deux parties. ET si aucun accord n’est trouvé il y aura bien une loi…. C’est ce que nous explique Simon Rozé.
Et l'Allemagne a donc sauté le pas avec un projet de loi , qui prévoit de taxer Google et qui est actuellement en discussion au Parlement. Désormais tout moteur de recherche qui reprend des contenus de presse sous forme de liens avec du texte devra payer les éditeurs.Le projet ne fait pas l’unanimité dans la classe politique. Et Google a lancé une vaste campagne pour contrer cette loi en s’adressant directement aux citoyens internautes. A Berlin Julien Méchaussié.
Et puis on terminera avec la Belgique , la presse francophone qui était en guerre avec le moteur de recherche a finalement passé un accord avec Google et a renoncé à le taxer.

C’est un curieux débat qui agite la Pologne. Ce pays catholique est aussi un des premiers exportateurs de viande halal et casher en Europe. Les abattoirs qui proposent cette viande, répondent à des règles rituelles strictes , et notamment celle de ne pas étourdir le bétail avant de l’abattre. Une disposition que contestent les organisations de défense des animaux mais aussi la justice polonaise . Incompatible avec les droits des animaux disent-ils. Il y a donc aussi urgence à légiférer, au vu de la violence des débats. A Varsovie Maya Szymanowska.

Les féministes n’ont guère apprécié l’initiative, qu’elles estiment au mieux inutile : à Skopje en macédoine un parking du centre ville propose des places de parking réservées uniquement aux femmes. Pourquoi ? C’est toute la question que nous expose Beatrice André.

On termine en musique, avec un petit détour par l’Irlande et le dernier album multiforme du groupe Jape. Par Vincent Theval.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail