Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Le Brésil, nouveau champion mondial du soja en 2013

Audio 01:46
Des moissonneuses-batteuses récoltent le soja à la ferme Morro Azul près de Tangara da Serra, au Brésil, en mars 2012.
Des moissonneuses-batteuses récoltent le soja à la ferme Morro Azul près de Tangara da Serra, au Brésil, en mars 2012. Getty Images

Le Brésil devrait battre un nouveau record de production de soja cette année, au point de doubler les États-Unis, jusqu'à présent premiers producteurs mondiaux de la graine oléagineuse.

Publicité

La récolte de soja vient de commencer dans le nord du Brésil et elle s'annonce particulièrement belle, le ministère de l'Agriculture se frotte déjà les mains : il anticipe 82 millions de tonnes de graines oléagineuses en 2013, de quoi battre les Etats-Unis ! Le Brésil, premier producteur mondial de soja, c'est une nouvelle victoire annoncée pour cette nation, décidément devenue la « superpuissance agricole ». En quarante ans, le Brésil est passé du rang de pays pauvre producteur de sucre et de café à celui de numéro un mondial non seulement de ces deux produits, mais également de bœuf, de volaille et donc bientôt de soja. En attendant probablement la même performance pour l'éthanol et le biodiesel ! En dix ans, la valeur des exportations agricoles du Brésil a quintuplé.

 

Les autorités brésiliennes n'ont pas lésiné sur les moyens, notamment de recherche et de formation pour parvenir à ces résultats. Elles ont aussi laissé défricher l'Amazonie, avant de mettre tardivement le hola. Le Brésil a également franchi le pas des OGM, plus tardivement que les Etats-Unis et l'Argentine, mais c'est aujourd'hui 80% de la production brésilienne de soja. Les rendements sont beaucoup plus importants mais les récoltes sont aussi plus fragiles en cas d'aléas climatiques, comme ce fut le cas l'an dernier...

L'abondance de soja brésilien annoncée cette année est donc une grande satisfaction pour le Brésil. Mais c'est aussi un très bonne nouvelle pour le marché mondial, qui menaçait de ne pas subvenir à la demande, tant la récolte de soja aux Etats-Unis était mauvaise, après la pire sécheresse en 50 ans. Le soja, c'est 20% d'huile, mais surtout 80% de tourteaux, nécessaires en quantités croissantes aux élevages du monde entier, et en premier lieu de Chine. La peur de manquer avait provoqué une envolée des prix du soja de 60%. L'arrivée des graines brésiliennes calme les cours, de 20% depuis l'automne. Mais prudence, il faudra tout de même attendre le mois d'avril pour voir si la principale récolte de soja au Brésil répond aux espérances.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.