Invité Afrique

Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre sénégalais, président de l’Institut panafricain de Stratégie

Audio 05:27
Le Sénégalais Cheikh Tidiane Gaido, à Wahsington, en juin 2006.
Le Sénégalais Cheikh Tidiane Gaido, à Wahsington, en juin 2006. Getty Images

« La pire des options, c'est l'option de la durée. On a permis à des gens qui avaient tenté une première opération de sentir qu'ils avaient toutes les conditions pour faire durer leurs opérations...Très honnêtement, on est tout à fait à l'aise pour dire que la  crise du Mali est une crise africaine dès le départ, elle devrait avoir un traitement continental et non régional ».

Publicité

« C’est le moment ou jamais d’agir au Mali pour la barrer la route aux islamistes ». L’analyse est de l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, président de l’Institut panafricain de Stratégie, un centre de réflexion et d’action sur les problèmes de paix, de sécurité et de gouvernance, un think tank stratégique.

Cheikh Tidiane Gadio répond aux questions de notre correspondante à Dakar, Carine Frenk.

Latifa Mouaoued/RFI

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail