Appel presse européenne

Andreu Missé, directeur de la revue «Alternatives Economiques» en espagnol et ancien correspondant du quotidien «El País» à Bruxelles

Audio 02:54
La Parti populaire de Mariano Rajoy aurait accepté des versements illégaux.
La Parti populaire de Mariano Rajoy aurait accepté des versements illégaux. REUTERS/Andrea Comas
Par : Philippe Lecaplain
4 mn

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, et d'autres responsables du Parti populaire (PP) au pouvoir ont démenti jeudi 31 janvier avoir bénéficié de versements d'argent illégaux. Le journal El Pais les mettait en cause avec la publication de relevés de comptes. L'affaire Barcenas, du nom d'un ancien trésorier du PP, a été révélée il y a une dizaine de jours par le journal El Mundo, selon lequel des responsables du parti auraient reçu pendant des années jusqu'à 15 000 euros mensuels de « compléments de salaire ». L'affaire entache la popularité du PP au moment où le gouvernement de Mariano Rajoy mène une politique d'austérité dans un pays plongé dans la récession et confronté au taux de chômage le plus élevé de l'Union européenne.