Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

La production d'éthanol au plus bas depuis deux ans aux Etats-Unis

Audio 01:49
40% du maïs cultivé aux Etats-Unis est transformé en éthanol.
40% du maïs cultivé aux Etats-Unis est transformé en éthanol. Getty images

Aux Etats-Unis, l'industrie de l'éthanol est mal en point. Elle fait aussi l'objet de critiques de plus en plus fortes, alors que l'administration américaine s'apprête à augmenter les quantités d'éthanol incorporées dans les réservoirs en 2013.

Publicité

L'industrie de l'éthanol aux Etats-Unis traverse une très mauvaise passe depuis quelques mois. L'éthanol est produit à base de maïs aux Etats-Unis, or cette céréale est plutôt rare et chère cette année, depuis la sécheresse historique qui a réduit de 13% la récolte américaine. L'industrie de l'éthanol est donc confrontée à une forte hausse du coût de sa matière première. Or, dans le même temps, elle est aussi confrontée à une chute de ses ventes : les Américains consomment moins d'essence, en partie parce que l'efficacité des véhicules s'est améliorée. Moins d'essence, cela veut dire moins d'éthanol incorporé dans l'essence. Les usines d'éthanol tournent au ralenti et ne sont plus rentables. Sur les 200 usines que comptent les Etats-Unis, près de 40 sont à l'arrêt.

C'est pourquoi, l'industrie de l'éthanol attend avec fébrilité la décision définitive de l'administration américaine sur les volumes de biocarburants qui seront incorporés dans les réservoirs cette année. L'éthanol représente jusqu'à présent 10% du volume d'essence, il est en test à 15% sur les véhicules les plus récents et cette proportion pourrait se généraliser. Mais les lobbies se déchaînent contre l'éthanol. Les éleveurs dénoncent le détournement de 40% de la production de maïs vers l'éthanol, alors que le prix des aliments du bétail flambe. L'industrie alimentaire souligne la hausse des prix de l'amidon ou du sirop de maïs, mais aussi celui de la viande. Quant au lobby pétrolier, si puissant aux Etats-Unis, il voit bien sûr dans l'éthanol une concurrence : il vient d’accuser l'éthanol de dérégler les jauges à essence, voire d’être dangereux pour les moteurs.

Finalement, la décision de l’administration américaine pourrait ne contenter personne, ni les anti ni les pro-éthanol. Même si l’Agence de l’environnement augmente les volumes imposés d'éthanol à base de maïs, elle augmentera aussi les quantités de biocarburants concurrents de l'éthanol américain, à savoir l'éthanol à base de canne à sucre, importé du Brésil ou le biodiésel à base de soja, et même l'éthanol de 2e génération à base de déchets végétaux, alors qu’il n’est pas encore prêt. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.