Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Flambée du riz basmati en Europe

Audio 01:47
Récolte de riz dans la région du Pendjab.
Récolte de riz dans la région du Pendjab. Getty Images

L'Inde a produit beaucoup moins de riz basmati cette année. Ce riz haut de gamme se fait très rare dans les ports européens, et les prix flambent. 

Publicité

C'est un comble : alors que l'Inde et la Thaïlande croulent sous le riz, que le prix mondial du grain blanc stagne depuis plus d'un an, le prix du riz basmati, lui, s'envole. C'est que ce riz exclusivement destiné à l'exportation provient d'une région bien précise du nord de l'Inde et du Pakistan, le Pendjab. En 2011, les paysans du Pendjab avaient produit beaucoup de riz basmati. Ils ont alors vu les prix à l'exportation s'effondrer. Echaudés, ils en ont planté presque deux fois moins l'été dernier. En Inde, il était plus rentable de cultiver du riz blanc de base : on peut le récolter deux fois l'an, et il est en plus subventionné par le gouvernement de New Delhi.

Cette baisse de production du riz basmati, les importateurs européens l'avaient observée. Ils s'attendaient donc logiquement à une hausse des prix à partir de l'automne. Mais c'est à une véritable flambée qu'ils sont confrontés : la tonne de basmati est passée de 700 dollars à 1 300 dollars en un an ! C'est pourquoi les courtiers et les négociants européens soupçonnent les exportateurs indiens de spéculer. Ils feraient de la rétention des grains pour renégocier à la hausse les contrats, voire ne pas les honorer du tout. Les exportateurs indiens peuvent se le permettre, ils ont reçu beaucoup d'argent depuis la naissance d'une banque centrale indo-iranienne, qui a débloqué un gros paiement de riz indien dû par l'Iran.

C'est pourquoi la hausse des prix de ce riz de luxe n'est peut-être pas terminée. L'Europe est devenue très friande de riz basmati, c'est la moitié de la consommation de riz en Grande-Bretagne, plus du tiers en France. Mais l'Iran, l'Irak et l'Arabie Saoudite sont prêts à renchérir, et sur des volumes beaucoup plus importants. L'Europe pourrait donc connaître une pénurie de riz basmati, estiment les importateurs, si les prix payés par la grande distribution ne s'alignent pas très vite. Il faut donc s'attendre à une hausse du prix du paquet de riz basmati dans les rayons des supermarchés européens dans les deux ou trois mois qui viennent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.