Accéder au contenu principal
Atelier des médias

2 - Afripedia, la nouvelle idée de Wikimédia pour l'Afrique

Audio 26:30
Carte : RFI

Wikimédia est en pleine forme et son programme de partenariats bat son plein : c’est la deuxième fois, depuis le début de l’année, que l’association lance une opération pour faciliter la diffusion du savoir sur le continent africain.Fin février, c’est avec Orange que la fondation chargée de promouvoir Wikipédia s’est alliée pour fournir un accès gratuit à l’encyclopédie depuis les téléphones mobiles. Dans une vingtaine de pays d’Afrique et du Moyen-Orient, les abonnés mobile pourront ainsi récupérer gratuitement l’application Wikipédia dans la boutique de leur opérateur téléphonique, puis s’y connecter à volonté sans que le temps de surf ne soit décompté de leur forfait.

Publicité

Le nouveau projet annoncé cette semaine est cette fois une initiative de l’association hexagonale, Wikimédia France, qui a signé pour cela une convention avec l’Institut français et l’Agence universitaire de la Francophonie. « Afripedia » consistera à faciliter la consultation des millions d’articles de l’encyclopédie via des réseaux wifi.

L’idée sera de préparer des versions totalement hors-ligne de Wikipédia   et de les mettre à jour régulièrement, bien sûr   puis de les proposer au téléchargement sur une interface très simple à utiliser. Il sera alors facile de transférer l’encyclopédie sur une clé USB et de brancher celle-ci sur un mini-ordinateur nommé DreamPlug. Ce boîtier très économe en énergie n’est pas conçu pour être relié à un écran, mais pour diffuser son contenu dans un périmètre restreint autour de lui, par ondes wifi. Inutile, ainsi, de disposer d’un accès à Internet : il s’agit d’un petit réseau local dans lequel communiquent seulement le boîtier DreamPlug et les ordinateurs à proximité.

Ce dispositif sera installé « au sein des campus numériques francophones du réseau de l’Agence universitaire de la francophonie [AUF] », explique Wikimédia France. L’AUF, un réseau mondial d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche francophones, a notamment créé de nombreux campus numériques sur le continent africain : au Cameroun, au Tchad, au Burkina Faso, dans les deux Congo... Une vingtaine de campus seront équipés cet automne, avant que l’opération ne s’étende à plus grande échelle en 2013 « si ses résultats sont bons. »

La pose du petit boîtier sera accompagnée de formations à Wikipédia pour tous les internautes non familiers de l’encyclopédie, pour qu’ils apprennent non seulement à la consulter mais également à la modifier, en français ou dans une langue locale. « Il nous semble essentiel de promouvoir l’accès et la production de connaissances libres sur des territoires qui sont en plein développement de l’accès au numérique », conclut Wikimédia France. Les plus motivés trouveront également de l’aide s’ils souhaitent former de nouvelles « communautés de contributeurs dans les différents pays concernés. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.