Accéder au contenu principal
Lignes de défense

En France, il faut toujours faire attention aux munitions de guerre «non explosées»

Audio 02:57
Lors de la guerre de 1914-1918, un obus sur quatre n'a pas explosé.
Lors de la guerre de 1914-1918, un obus sur quatre n'a pas explosé. (CC)/Wikipédia

(Rediffusion du 16/09/2012)On évoque souvent la situation au Cambodge, en Angola, ou au Sahara Occidental, en France l’ONG Robin des bois tire la sonnette d’alarme sur les dangers des munitions de guerre non explosées. Vestiges des conflits de 1870, 1914-18 et 39-45, le sous-sol français en est toujours truffé. Selon l’ONG, dans le Nord et l’Est de la France, 25 millions de personnes vivent encore aujourd'hui sur une poudrière. Chaque année en France, 500 à 800 tonnes des munitions anciennes, abandonnées, dégradées et plus dangereuses sont découvertes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.