Grand reportage

En Bolivie, les exploitations gazières de Tarija génèrent des conflits avec les communautés indigènes

Audio 19:29
Marche d'indigènes boliviens à La Paz, en opposition à la construction d'une autoroute traversant des territoires protégés de la forêt amazonienne. Photo du 30 septembre 2011.
Marche d'indigènes boliviens à La Paz, en opposition à la construction d'une autoroute traversant des territoires protégés de la forêt amazonienne. Photo du 30 septembre 2011. REUTERS/David Mercado
Par : Reza Nourmamode
21 mn

En Bolivie, six ans après la nationalisation des hydrocarbures effectuée par le président socialiste Evo Morales, le pays a multiplié par dix ses revenus pétroliers. Avec cette manne, le pays le plus pauvre d’Amérique du Sud finance de nombreux programmes sociaux et de développement de son territoire. Mais, depuis Morales également, les communautés indigènes peuvent théoriquement empêcher l’exploitation d’un gisement d’hydrocarbures situé sur leur territoire. Ce qui génère parfois des conflits avec les compagnies pétrolières désireuses d’exploiter les gisements. Des conflits extrêmement sensibles, alors que la vente de gaz naturel est la première source de revenus de Bolivie.