Accents d'Europe

Politique, argent et transparence

Audio 19:31
Mariano Rajoy devant le Parlement espagnol, le 11 juillet 2012.
Mariano Rajoy devant le Parlement espagnol, le 11 juillet 2012. REUTERS/Andrea Comas

Face à la violence de la tempête politique qui a secoué la France après l’affaire Cahuzac, l’Espagne n’est pas en reste. Autour du Parlement, à Madrid c’est tout le système de financement du Parti populaire au pouvoir qui dévoile ses scandales. En Andalousie, le Parti socialiste est accusé d’avoir corrompu ses électeurs. Même le gendre du roi est mis en examen pour détournement de fonds publics. Le gouvernement de Mariano Rajoy veut donc faire passer une nouvelle loi sur la transparence.

Publicité

Et en matière de transparence et de probité, ce sont bien sûr et toujours les pays scandinaves qui sont montrés en exemple. En Suède, où tout le monde peut avoir accès aux feuilles d’imposition de son voisin, une affaire mettant en cause un ministre ayant un compte en Suisse serait-elle possible ?
Pas vraiment, nous répond Benoît Derrier depuis Stockholm.

A Istanbul, la radio Nor radyo donne à entendre de l’arménien, du géorgien, du laze, ou du tchétchène, autant de langues encore parlées dans le pays par des minorités. Il y a urgence. Selon l’Unesco, 15 des 34 langues ethniques recensées dans le pays sont en voie de disparition.
Reportage signé Anne Andlauer sur une petite équipe pour qui ce combat contre l’assimilation est aussi un combat pour la démocratie.

Notre chronique livres : Agatha Christie miscellanies, une encyclopédie à thème sur la grande auteur de polars.

Et on terminera cette émission par un petit tour au Danemark : à Copenhague, les soupes populaires deviennent désormais tendance. Les restaurants qui proposent un plat à moins de sept euros font salle comble.
A Copenhague Sung Shim Courier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail