Invité du matin

Jean-Pierre Mercier, délégué CGT du site PSA d’Aulnay

Audio 07:55
Jean-Pierre Mercier délégué CGT du site d'Aulnay du constructeur automobile PSA.
Jean-Pierre Mercier délégué CGT du site d'Aulnay du constructeur automobile PSA. webdemocratie.fr

« Personnellement, moi je n’attendais rien du tout de l’élection de François Hollande. On avait essayé de le dire dans les locaux, on avait prévenu les camarades de PSA d’Aulnay que l’arrivée de Hollande ne nous protégerait pas des licenciements, qu'il n’empêcherait pas la fermeture de l’usine et c’est même plus que cela qui s’est produit. C’est que non seulement il y a eu un reformatage du plan de licenciement de 8 000 à 11 200 salariés au niveau du groupe, avec un silence très complice du gouvernement… »

Publicité

Aujourd’hui, nous sommes le 1er mai. Cette année est-elle particulière pour la CGT, un an après l’arrivée au pouvoir de François Hollande ? Ou bien le syndicat n’attend-il rien du nouveau président de la République ?
Pour en parler, Jean-Pierre Mercier, délégué CGT du site PSA d’Aulnay est l’invité de Frédéric Rivière. Il répond à ses questions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail